International Conference of Theatre Studies, 16th edition

THEATRE : FROM SECRET TO CONFESSION CALL FOR PAPERS   December 11-12, 2015, Târgu-Mureș, Romania

International Conference of Theatre Studies, 16th edition

The theatrical experience, its often naïve and sometimes rebellious forms, the closure of the artistic, the transgression of boarders – all these are subjected to the search for, the knowledge, the experience of Truth. The stage reserves itself the right (quite often claiming it arbitrarily) to find the entrances to (and exits from) the space of the real: in other words, the right to reveal the meaning of existence beyond the reality of the playing area. Thus, the art of performing appears as a permanent search, sometimes versatile in the area of the secrecy (a secret that will not come to light), or the area of extreme confession (not intimidated by the consequences of the utterance). In theatre, confession is similar to the diary, as far as, according to Maurice Blanchot “sincerity is a requirement that it should reach, but should not exceed.”

However, we wonder to what extent secrecy and confession influence the creative process and the staging by re-ordering stage events or their meaning and significance? How much do the two options dilute or – quite contrarily – consolidate the boarder between the playing area and the audience? How is drama – or nowadays the post-dramatic performance – disturbed in its constitutive data by changing the gravitational center or the transparency degree of the message? What is the role of the stage object in the economy of the performance on account of the artistically visible and/or revealed, but also as a result of the ever more often applied solutions of intermediality? Is there in theatre a consensus and a “course of action” related to the concepts of “closeness” and “openness” (both in the aesthetic and in the ontological sense), as well as regarding the relationship between the secrets of the imaginary and the confession of the imaginary? Can we demonstrate, according to this, an ethics of participative theatre and performance to (dis)agree with a certain social, political, religious moral? Will the spectator restore his or her status as a “viewer”, eventually transforming it into voyeur? Does the actor’s work comply with the secrets of the character/ the confession of the performer? These are just a few of the questions we propose for discussion to all those interested in an inter- and trans-disciplinary approach to the theatrical phenomenon.

Our conference aims to bring together academics, researchers and PhD students. Proposed abstracts (maximum 400 words) in English or French, as well as institutional affiliation of the author will be sent by email (Microsoft Word compatible document) to Sorin Crisan (si_crisan@yahoo.com) and Ildikó Ungvári Z. (iungvariz@gmail.com) prior to October 1, 2015. The working languages of the conference are English and French. For the papers in which the topic is closely related to language and concerns features of the Romanian or the Hungarian culture, we offer the possibility of organizing separate sections in the two languages. The scientific committee of the conference will select the participating papers before October 15, 2015. The papers will be published in Symbolon -journal of theatre studies.

 

 

Appel à contribution

Colloque International dans les Sciences du Théâtre

à l’Université des Arts de Tîrgu-Mures (Roumanie), 11-12 décembre 2015

Le théâtre : du secret à la confession

L’expérience du théâtre, ses formes, tantôt ingénues, tantôt contestantes, la clôture de l’artistique en soi, la suppression des bornes de genres – tout cela est soumis à la recherche de la Vérité. La scène essaie à trouver les tenants et les aboutissants de l’espace du réel, à savoir à révéler le sens de l’existence, au-delà de la réalité du plateau de jeu. Ainsi, l’art de la représentation se manifeste comme une recherche incessante, qui a lieu soit dans l’espace du secret (un secret qui refuse de venir à la lumière), soit dans celui d’une confession faite jusqu’à la fin (i.e. sans se laisser décourager par les conséquences du langage). Dans le théâtre, la confession prend les attributs d’un journal, dans la mesure où, l’affirme Maurice Blanchot, la sincérité représente une exigence souhaitable, mais insurmontable.

Or, nous nous demandons dans quelle mesure le secret et la confession interviennent dans le processus de création, en modifiant l’ordre des événements scéniques, leur sens et leur signification. À quel point les deux options diluent-elles ou, au contraire, renforcent-elles les frontières qui séparent la scène et l’espace dédié aux spectateurs? De quelle manière le drame – ou, aujourd’hui, la performance postdramatique – est-il perturbé dans ses données constituantes par un déplacement du centre de gravité ou par un changement dans le degré de « transparence » du message? Quel est le rôle que l’objet scénique joue pendant la représentation théâtrale, par le visible et/ou par le révélé artistique, mais aussi par les solutions, de plus en plus appelées aujourd’hui, de l’intermédialité? Y a-t-il un consensus dans le théâtre et également une « conduite » liée aux concepts de « fermeture » et d’« ouverture » (en même temps esthétique et ontologique), mais aussi en ce qui concerne la relation entre les secrets de l’imaginaire et la confession de l’imaginal ? De cette manière, peut-on entrevoir une éthique de la représentation et d’un théâtre participatif et/ou éducatif, en dés(accord) avec une morale sociale, politique, religieuse, etc.? De cette manière, le spectateur peut-il faire valoir le statut de « visionneur » et, enfin, celui de « voyeur » ? Le travail de l’acteur sur lui-même va-t-il de pair avec les secrets du personnage ou avec les aveux de l’interprète ? Voici quelques questions auxquelles sont invités à répondre tous ceux préoccupés d’une approche inter- et trans-disciplinaire du phénomène théâtral.

Notre colloque vise à réunir, dans un espace commun de discussions, des enseignants-chercheurs, des directeurs de recherche, des doctorants, des personnes qui s’intéressent aux ressources, aux valeurs et aux perspectives de l’art du théâtre, en relation avec celles du secret et de la confession. Nous considérons également utile la participation au colloque de ceux qui, situés dans d’autres zones des débats académiques, pourront entrer en dialogue sur ce thème qui conserve inaltérée son actualité.

Les propositions de communications (400 mots environ), en français ou anglais, accompagnées d’une notice biographique de leurs auteurs, sont à envoyer par courrier électronique (document Word) à Sorin Crisan (si_crisan@yahoo.com) et Ildikó Ungvári Z. (iungvariz@gmail.com) jusqu’au 01 novembre 2015.

Les propositions seront examinées par un comité scientifique qui rendra son avis avant le 15 novembre 2015. Une publication est envisagée dans la revue Symbolon.

Les langues de travail du colloque : le français et l’anglais.

Responsables : Sorin Crisan, Ildikó Ungvári Z.

Url de référence : http://www.uat.ro